Systèmes d’irrigation écologique,  fonctionnel, pratique et facile à utiliser

Oyas®

Les Oyas ? C’est quoi…?

Les Oyas sont des pots en céramique microporeuse que l’on enterre près de ses plantations et que l’on remplit d’eau. Elles diffusent lentement dans le sol l’humidité nécessaire à la plante.

Cet arrosage constant et sans excès évite de stresser les plantes. Il maintient le substrat meuble, humide et favorise le développement de la faune et de la microflore, autant de facteurs favorables à un meilleur développement des plantes. Les mauvaises herbes ne se développent presque plus car la couche supérieure de la terre n’est pas irriguée. Intéressant, non? Pas encore convaincu? Alors une petite vidéo explicative s’impose…

Les Oyas ? C’est quoi…?

Les Oyas sont des pots en céramique microporeuse que l’on enterre près de ses plantations et que l’on remplit d’eau. Elles diffusent lentement dans le sol l’humidité nécessaire à la plante.

Cet arrosage constant et sans excès évite de stresser les plantes. Il maintient le substrat meuble, humide et favorise le développement de la faune et de la microflore, autant de facteurs favorables à un meilleur développement des plantes. Les mauvaises herbes ne se développent presque plus car la couche supérieure de la terre n’est pas irriguée. Intéressant, non? Pas encore convaincu? Alors une petite vidéo explicative s’impose…

Comment ça marche ?

Les Oyas® sont extrêmement simples d’utilisation.
L’arrosage par Oyas® est l’un des systèmes d’irrigation les plus écologiques, les plus fonctionnels, pratiques et faciles à utiliser aujourd’hui.
Même si les « poteries d’irrigation » datent de plus de 2000 ans, les Oyas® présentent un caractère d’innovation grâce aux spécificités suivantes :

• Un produit naturel, 100 % écologique et éthique
• Une faible empreinte carbone
• Des économies d’eau exceptionnelles, de 50 à 75%
• Près de 100 % de l’eau réellement utilisée par la plante
• La plante puise uniquement l’eau dont elle a besoin. En effet, grâce à la porosité de l’Oyas®, la terre par capillarité génère une zone humide autour de la poterie
• Pas d’évaporation. L’Oyas® est enterrée et la terre en surface n’est pas humidifiée, il n’y a donc pas de perte
• Un arrosage simplifié : gain de temps
• Moins de mauvaises herbes, grâce au système d’arrosage exclusivement racinaire
• Moins de maladies pour les mêmes raisons, donc forte diminution des produits phytosanitaires
• Un mode de fabrication solidaire dans le maintien d’un métier et d’un savoir-faire.

Les Oyas à planter

Pour les pots de fleurs ou les jardinières à l’intérieur ou en terrasse.
Des petits volumes (0.25 litre) qui se plantent facilement dans tous les types de pots à côté de la plante ou de la fleur à arroser.
Planter la pointe de l’Oyas dans un pot, balconnière ou bac de fleurs. Seule la bulle reste visible.
Remplir d’eau de temps en temps ; la pointe la diffusera lentement à la plante.
Existe en trois versions : naturelle, émaillée et décorée.
Très pratique pour les départs en vacances ou durant vos voyages, les Oyas peuvent irriguer la plante pendant une semaine environ.
Livrées avec un bouchon pour éviter l’évaporation.

Les Oyas à enterrer

Petits Modèles
(9cm de 0,3 litre ou 14,5cm de 1,5 litre)
Pour les pots de fleurs, jardinières ou petites surfaces de jardin
Des petits volumes pour s’intégrer facilement dans tous les types de pots, avec un col fin discret et stylisé au cœur de vos plantes.

Grands Modèles
(22cm de 5 litres ou 27cm de 10 litres)
Pour la pleine terre, les grands bacs et les potagers
Des volumes plus importants pour disposer d’une irrigation plus longue et régulière. Leur col est large pour laisser passer la main.
Très efficace pour le lancement des arbustes et petits arbres.
Livrées avec un bouchon pour éviter l’évaporation et les insectes.

L’EAU EST UN BIEN PRECIEUX

On parle de la Terre comme d’une « planète bleue » où l’eau abonde, et de fait, elle coule à flots de nos robinets. Mais en vérité, l’eau douce devient rare car elle est surexploitée.

En Suisse, la consommation d’eau a fortement augmenté ces 50 dernières années : elle est de 150 litres par personne et par jour. La qualité des eaux de surface et souterraine décroît, et la sécheresse devient la norme dans certaines régions.
Réduire sa consommation, et en particulier au jardin, devient un acte écocitoyen urgent.

Une tendance vers la sécheresse

Selon les experts du GIEC, la température moyenne d’ici 2100 va augmenter de 1,1 à 6,4°C.
Les différents modèles de prévisions climatiques pour l’ouest de l’Europe s’accordent sur un réchauffement marqué des températures et une diminution des précipitations sur les régions méditerranéennes en été.
Entre juin et août, 80% de l’eau est consommée par l’agriculture. Les économies d’eau dans ce secteur deviennent obligatoires. Limiter l’irrigation à « la bonne dose au bon moment » va devenir la norme.

Chez Oyas.ch on ne vend pas que des pots en terre…

On essaye de changer le monde.

Ce ne sont pas quelques Oyas qui vont inverser la courbe du réchauffement climatique,

mais à la manière du Colibri de la fable amérindienne,

nous aussi voulons faire notre part.